Carhaix: Un accord signé pour permettre la naissance du Breizh Park

Jean-Luc Martin et Christian Troadec étaient réunis ce matin à Kerampuilh, autour du président de la région Bretagne.

Jean-Luc Martin, Loïg Chesnais Girard et Christian Troadec
Jean-Luc Martin, Loïg Chesnais Girard et Christian Troadec
Crédit: Jean-Luc Martin, Loïg Chesnais Girard et Christian Troadec


Après plusieurs mois de tensions entre les différentes parties, un accord a été trouvé, et signé, ce mardi 8 juin au château de Kerampuilh, à Carhaix.

Jean-Luc Martin, président des Vieilles Charrues, et Christian Troadec, maire de Carhaix, étaient accompagnés de Loïg Chesnais-Girard, le président de la région.

Ce dernier n'y est pas pour rien dans cette réconciliation, et a été un "facilitateur", comme il le dit, dans l'aboutissement de cet accord, qui va permettre au Breizh Park de voir le jour.

Ceci va permettre de pérenniser le festival des Vieilles Charrues, à Kerampuilh, alors que ce dernier avait pendant un temps menacé de quitter Carhaix.

A la mi-mai, un "pacte" a donc été signé entre les 3 parties que sont la Région, la ville de Carhaix et l'association des Vieilles Charrues pour la création du "Breizh Park - Parc de la Bretagne".

Le président de la région parle "d'un lieu d'escale" pour les grands artistes internationaux. "Il y aura Paris, Marseille, Lyon et aussi Carhaix".

Pour Jean-Luc Martin, qui souhaite aménager des structures en dur, pour pouvoir accueillir des artistes tout au long de l'année, insiste également sur la réactivité dont pourra bénéficier le festival, "actuellement, le montage du site nous prend onze semaines".

Si l'accord est signé, et qu'une salle est également en projet, nous n'en savons pas plus pour le moment sur le calendrier ni le coût de ce Breizh Park. Loïg Chesnais-Girard a conclu en parlant d'un "chantier de 10 ans".


Accord signé pour le Breizh Park
Accord signé pour le Breizh Park