Quiberon : cinq blessés dans une explosion accidentelle

Gouvernement
09 juillet 2018
Par Rédaction RMN

Une explosion dans un bâtiment cette nuit

Vers 2h30 du matin ce lundi 9 juillet, une forte déflagration a été ressentie à Quiberon due à une explosion dans un bâtiment. Cette explosion a été suivie par un incendie qui s'est propagé aux bâtiments adjacents.

Les moyens humains et matériels du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Morbihan ont été immédiatement mobilisés pour intervenir sur le site de l'explosion avec notamment des moyens incendie (5 fourgons incendie, deux grandes échelles...) mais aussi sanitaires (9 ambulances, 2 véhicules légers infirmiers, 2 médecins...).

5 personnes blessées

Un poste médical avancé a été installé dans la nuit ainsi qu'un poste de commandement. Le bilan humain est de 5 blessés.

Cyrille Le Vély, secrétaire général de la préfecture, s'est rendu sur place dans la nuit avec le maire de Quiberon et le directeur département du SDIS 56.

Les services de secours et de sécurité sont intervenus dès la première heure suite à l’explosion en centre-ville. 110 sapeurs-pompiers et 36 militaires de la gendarmerie nationale ont été mobilisés depuis 2h30 ce matin. 9 sapeurs-pompiers du SDIS35 sont présents pour renforcer les moyens de secours à Quiberon (sauvetage/déblaiement). Les équipes d' ENEDIS Bretagne et GRDF sont également à pied d'oeuvre.

L’heure est désormais à la reconnaissance des différents bâtiments, à la sécurisation et au déblaiement.

"Une explosion dans le local technique annexant un commerce"

A 11h, Le préfet du Morbihan, Raymond Le Deun, s’est rendu sur les lieux avec le maire de la commune de Quiberon, le sous-préfet de Lorient, Pierre Clavreuil, le contrôleur général des sapeurs-pompiers, Cyril Berrod, et le colonel Frédéric Massip, commandant du groupement de gendarmerie. Il a également fait un point avec les médias sur les derniers éléments lié à l’explosion en centre-ville et est allé à la rencontre des sinistrés.

L'explosion serait due à une fuite de gaz. . Elle s'est produite "dans un local technique annexant un commerce", a précisé le préfet. "Il reste à sécuriser les lieux et à vérifier qu'il n'y a pas de risque d'effondrement" parmi les immeubles endommagés, a-t-il poursuivi.

30 bâtiments ont été impactés au cours de cette explosion, 130 foyers sont coupés d’électricité et 500 coupés de gaz.
L’accès au site est interdit.